Sergeï Bubka l'homme qui défia la gravité terrestre

Certes, le remarquable Renaud Lavillenie a aujourd'hui effacé l'athlète ukrainien en s'emparant des records du monde de saut à la perche aussi bien en plein air qu'en salle, mais des années durant Sergeï Bubka a survolé la discipline en améliorant 35 fois la meilleure performance mondiale !

 

Lorsque le jeune Bubka fait ses premières apparitions dans les concours de saut à la perche au début des années 1980, les victoires se gagnent généralement avec une performance approchant les 5m70 et le record en extérieur n'est que de 5m83.

 

En 1994, à l'apogée de sa domination, l'homme volant a porté les meilleures marques mondiales à 6m14 en plein air et 6m15 en salle, en étant devenu entre temps le premier à effacer la mythique barre de 6 mètres qui semblait alors inaccessible...

 

Bubka s'envole

 

Né en 1963 à Louhansk, aujourd'hui en Ukraine, Bubka a d'abord concouru sous les couleurs de l'URSS, avant de porter le maillot de la CEI et enfin terminer sa carrière en représentant l'Ukraine. Ces changements géopolitiques n'ont jamais perturbé l'athlète qui est demeuré une formidable machine à gagner.

 

Âgé de seulement 19 ans, il décroche son premier titre de champion du monde en 1983 - à la surprise générale et sous des trombes d'eau - en franchissant 5m70, une hauteur qui constitue aujourd'hui une barre de début de concours.

 

Le coup d'essai se transforme dès l'année suivante en coup de maître puisque le perchiste bat trois fois le record du monde en salle en autant de semaines, l'amenant à 5m83, avant de s'octroyer la meilleure performance mondiale en extérieur en 5m85. Bubka est désormais sur le toit du monde et rien ne semble pouvoir l'arrêter. Il franchit dans la foulée 5m88, puis 5m90, démontrant qu'il est sans égal lorsqu'il s'agit d'aller tutoyer les nuages.

 

Bubka franchit 6 mètres

 

Et pourtant les Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984, boycottés par les pays de l'Est se dérouleront sans lui, permettant au Français Thierry Vigneron de décrocher la médaille de bronze avant de déposséder quelques minutes durant l'Ukrainien de son record en effaçant 5m91 lors du meeting de Rome.

 

Mais Sergeï Bubka est un monstre de volonté ! Il fait alors l'impasse à 5m91 et passe sans coup férir 5m94. Le message est clair, personne ne peut aller plus haut que l'empereur de la perche.

 

Il faut dire que celui-ci est un athlète exceptionnel, un bourreau de travail doté d'une technique parfaite, d'une volonté inflexible et de qualités intrinsèques hors-normes (il courait le 100 mètres en 10,3 secondes...)

 

L'année 1985 se déroule de manière identique, Bubka est sans rival et remporte successivement les championnats d'Europe et du Monde en salle avant de réussir l'impensable. En juillet 1985, lors du meeting de Paris il surclasse ses rivaux et demande alors de placer la barre à 6 mètres. 8 000 personne retiennent leur souffle en regardant l'Ukrainien entrer dans l'histoire en franchissant la mythique hauteur avec l'aisance d'un funambule !

 

Une domination absolue

 

Dès lors, Sergeï Bubka est sans rival. La suite de sa carrière n'est qu'une litanie de succès et de nouveaux records du monde. Il enchaîne les titres mondiaux (six en plein air, trois en salle), européens et surtout décroche l'or olympique à Séoul en 1988.

 

Si son palmarès se révèle exceptionnel, c'est surtout par le nombre incroyable de records du monde battus par ses soins que le perchiste entre dans la légende (35 ; 17 en plein air et 18 en salle). Il faut dire que Bubka prend un malin plaisir à faire durer le plaisir...

 

Il est la star de tous les meetings, de toutes les compétitions. Pour les organisateurs, c'est la certitude d'un stade plein avec des dizaines de milliers de spectateurs venus pour voir la star de l'athlétisme battre ou tout moins tenter un nouveau record.

 

Il faudra attendre l'arrivée d'un certain Usain Bolt pour que l'athlétisme retrouve enfin une telle star !

 

La perche lui doit une statue

 

Il lui fut d'ailleurs plusieurs fois reproché d'avoir une approche comptable dans la gestion de ses performances en ne faisant progresser ses records du monde que centimètre par centimètre. S'il est vrai qu'à chaque nouvelle performance mondiale, Bubka touchait une substantielle prime des organisateurs de meeting - ce qui ne pouvait laisser indifférent cet enfant du communisme - ce serait oublier un peu vite qu'en dix ans de carrière il a porté le record à 6m15, une altitude que les experts considéraient comme inaccessible  !

 

Lorsque Bubka tire sa révérence à l'aube des années 2000, le corps perclus de douleur à presque 37 ans, c'est un mythe qui a fait de la perche une discipline spectaculaire ! Il a fait progresser la meilleure marque mondiale de plus de trente centimètres et permis à une jeune génération de perchistes de rêver à d'inaccessibles sommets.

 

Une question demeura éternelle ; confronté à une autre concurrence ou animé par une ambition moins minimaliste, quelle altitude le prodige aurait-il atteint ? Sans nul doute plus de 6m20 !

Écrire commentaire

Commentaires : 0