Nous sommes les sœurs Goitschel...

... nées sous le signe du génie !


En 1962, le monde du sport entend pour la première fois le nom de Goitschel. Lors des championnats du monde de ski à Chamonix, une gamine de 16 ans et quelques mois vient de remporter le combiné, avant de s'offrir la médaille d'argent en slalom et accessoirement une quatrième place en géant. Marielle Goitschel vient d'entrer dans l'histoire, sa sœur Christine ne va pas tarder à l'y rejoindre...

 

Il faut préciser que chez les Goitschel, le sport est une religion. Le père a joué pour l'OM dans les années 1920, Patricia, la troisième sœur, sera championne de France de ski et le neveu de cette dernière, Philippe deviendra quatre fois champion du monde de ski de vitesse et médaillé d'argent de la discipline à Albertville en 1992. Chez ces gens-là, on sait skier...

 

Innsbruck 1964, les Goitschel sur le toit du monde !

 

Les Jeux Olympiques d'hiver se disputent dans la mythique station autrichienne. Les deux sœurs sont parmi les favorites, notamment Marielle qui depuis deux ans fait partie de l'élite mondiale. Christine est un peu en retrait, elle a bien remporté trois titres lors des championnats de France et signé une 3e place lors du géant de Garmish quelques semaines avant les JO, mais peine à s'imposer au niveau mondial.

 

Et pourtant Christine devient la première française championne olympique de ski en remportant le slalom (avec le dossard 14)... devant sa sœur !

 

Deux jours plus tard, les Goitschel récidivent en géant, cette fois dans l'ordre inverse avec Marielle (affublée du dossard 14) qui devance Christine. Les sœurs Goitschel viennent de signer un doublé inédit et à ce jour inégalé. Pour enfoncer le clou, Marielle remporte l'or du combiné, qui compte pour les championnats du monde, mais n'est pas discipline olympique.

 

En France c'est l'hystérie !

 

 

Stars mondiales, icônes tricolores !

 

Légions d'honneur, unes des magazines, trophée de championne des champions français de l’Équipe pour Marielle, les distinctions pleuvent sur le duo.

 

Mais il en faudrait plus pour déstabiliser les sœurs Goitschel, surtout la cadette qui continue d'enchaîner les victoires notamment à Portillo (au Chili) lors des championnats du monde en 1966.

 

Marielle remporte le géant, le combiné, termine deuxième du slalom et pour finir de la descente derrière Erika Schinegger... qui deviendra plus tard Erik ! L'Autrichienne était en effet un homme (sans le savoir, ses parties génitales étant restées internes), il renoncera à son titre quelques années plus tard au profit de la Française dont le palmarès s'étoffera d'une nouvelle médaille d'or.

 

Et ça continue, encore et encore...

 

Deux ans plus tard, les J.O. se disputent à Grenoble. Entre temps, les deux sœurs ont continué à gagner, frénétiquement pour Marielle, plus rarement pour Christine qui s'est néanmoins adjugé un géant en 1967.

 

La cadette réussit un nouvel exploit en remportant le slalom (avec en bonus une médaille de bronze pour la Française Annie Famose). Elle signe aussi une belle deuxième place dans le combiné mais la discipline ne compte encore une fois que pour les championnats du monde.

 

Malgré ces deux médailles, la performance de Marielle sera totalement éclipsée par l'insensé triplé de Jean-Claude Killy !

 

Retraites sportives, pas médiatiques...

 

Il est temps pour les deux soeurs de tirer leur révérence, elles prennent leur retraite en 1968, juste après Grenoble, à 23 et 24 ans. Mais pas question de disparaître du paysage pour autant !

 

Christine s'illustre en créant au début des années 1970 la station de Val Thorens avec son mari, Jean Béranger, l'entraineur de l'équipe de France féminine de ski.

 

Marielle se spécialise dans les déclarations musclées, critiquant ses successeurs lorsque les résultats ne sont pas au rendez-vous, déplorant le manque d'éducation de la jeunesse, tançant les adeptes du snowboard qualifiés de sauvage, etc. Elle fait aussi un peu de politique - elle d'ailleurs conseillère municipale en Corse - et participe à des émissions de télé-réalité (en 2006, Je suis une célébrité, sortez-moi de là).

 

50 ans après leurs extraordinaires doublés à Innsbruck, le duo se reforme pour écrire un livre retraçant cette magnifique épopée, sobrement intitulé : "Les sœurs Goitschel"

 

 

En hommage à Anne et Marie.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Floretta Levens (vendredi, 03 février 2017 12:10)


    Hi! This is kind of off topic but I need some guidance from an established blog. Is it very difficult to set up your own blog? I'm not very techincal but I can figure things out pretty quick. I'm thinking about setting up my own but I'm not sure where to start. Do you have any points or suggestions? Many thanks

  • #2

    Michell Digirolamo (mardi, 07 février 2017 09:41)


    Thank you for another informative website. Where else may just I get that kind of info written in such a perfect way? I've a challenge that I'm simply now working on, and I've been at the look out for such information.